Afficher les alertes

Conférence « Cro-Magnon…si mal connu »

le samedi 16 février
à 16h00
Lieu de l'événement :
Lascaux IV
24290 Montignac

Cro-Magnon…si mal connu
Le nom de Cro-Magnon est un des plus connus de la préhistoire sans qu’on sache toujours bien ce
qu’il représente. A l’origine nom du lieu d’une découverte archéologique majeure au 19 e siècle, il a
rapidement été associé aux squelettes humains trouvés pour en faire « l’Homme de Cro-Magnon ».
Ce nom est encore aujourd’hui parfois employé comme synonyme d’Homme préhistorique. Nous
nous proposons dans un premier temps de retracer l’histoire des découvertes archéologiques de Cro-
Magnon qui, replacées dans leur contexte d’époque, nous permettent mieux de comprendre le côté
mythique qui lui est associé.
Mais Cro-Magnon est avant tout un site archéologique important et dans un deuxième temps, nous
nous pencherons sur les recherches reprises depuis le début des années 2000 qui ont permis de faire
progresser considérablement nos connaissances sur ce site plutôt méconnu. Cela a tout d’abord
concerné les objets issus des fouilles anciennes. Ainsi, des datations ont pu être obtenues et
complétées par une attribution cohérente à une culture, le Gravettien ancien ; les ossements
humains ont été réétudiés pour préciser la composition de la sépulture multiple ; l’endocrâne du
cerveau de Cro-Magnon 1 a pris sa place dans l’étude globale du cerveau humain de ces Homo
sapiens anciens ; la sépulture semble pouvoir être replacée dans un contexte régional de gestes
funéraires très particuliers au Sud-ouest de la France au Gravettien. Puis, plus récemment, sur place,
à l’Abri Cro-Magnon, des découvertes ont été faites indiquant un potentiel d’étude encore présent :
des traces d’art pariétal résiduel ont notamment été trouvées sur les parois de l’abri sépulcral. Il
semble que Cro-Magnon n’ait pas encore livré tous ses secrets…

 

Estelle Bougard
est docteur en préhistoire et chercheur associé à l’équipe NOMAD du Muséum
national d’Histoire naturelle de Paris. Elle est spécialiste en art du Paléolithique supérieur et participe
à l’étude de sites ornés en Dordogne.