Afficher les alertes
Musique et histoire en montignacois -Le Festival du Périgord Noir
Edition 2016
Musique et histoire en montignacois -Le Festival du Périgord Noir
Academie-2011-photo-Frederic-Thierry
Musique et histoire en montignacois -Le Festival du Périgord Noir
Edition 2016

Musique et histoire en montignacois -Le Festival du Périgord Noir

Informations pratiques
Adresse :
place Bertrand de Born
24290 Montignac

Contact :
Référent : CHEVALIER Florence
Site web : http://www.festivalmusiqueperigordnoir.com/

Un acteur engagé dans une démarche d’aménagement culturel du territoire

Il y a 33 ans naissait l’aventure d’un Festival, à l’initiative de son président fondateur Jean-Luc Soulé, au cœur du Périgord Noir, sur le territoire aquitain, aux confins des régions Limousin et Midi-Pyrénées. C’est aujourd’hui, avec les Jeux du Théâtre de Sarlat et Mimos à Périgueux, l’un des événements culturels et artistiques périgourdins les plus anciens et les plus reconnus.

C’est dans un cadre patrimonial exceptionnel que le Festival du Périgord Noir a imaginé de faire vivre un bouillonnement permanent d’initiatives culturelles (50 rendez-vous proposés en 2015 à près de 11.000 personnes) qui s’appuient, pendant l’année aussi bien qu’en période estivale, sur des actions de solidarité musicale, la venue de musiciens de renom, dont certains jeunes musiciens d’exception ont fait leur début au Festival (les frères Renaud et Gautier Capuçon, le contreténor Philippe Jaroussky, le quatuor à cordes Modigliani …).

  • La rencontre du public avec des maîtres réputés et de jeunes talents. Tout au long des sept semaines du Festival (de juillet à septembre), un public très divers assiste aux ateliers et master classes ouverts aux adultes comme aux enfants, aux rencontres avec des artistes émergeant sur la scène musicale, aux échanges conviviaux avec des musiciens confirmés.
  • Les « master classes » de Michel Laplénie, Yvon Repérant, Simon Heyerick les sœurs Myriam et Sophie Gervers (issus des Arts Florissants), de Michel Bouvard et Yasuko Bouvard (organiste/claveciniste), données lors des représentations de l’Académie de musique ancienne du Périgord Noir et de la Semaine d’orgue de Sarlat axées vers la formation de jeunes musiciens professionnels
  • La dimension de solidarité musicaleautour de projets montés avec des structures sociales ou éducatives pour sensibiliser des publics divers (handicapés, seniors, enfants, jeunes des quartiers…) en s’appuyant, en particulier, sur un « Bus de l’Orgue » réalisé avec le soutien de la Fondation France Télévisions et de la Fondation du Crédit Agricole.
  • La mise en valeur du patrimoine du territoire en proposant des moments uniques mêlant, en toute convivialité, la musique à la découverte des sites, la gastronomie et l’œnologie, la tenue de conférences de spécialistes, l’organisation d’expositions autour de l’orgue ou de l’art contemporain. Près de 25 lieux différents sont concernés.

Ces actions rencontrent le succès grâce à la mobilisation et l’engagement de nombreuses parties prenantes : bénévoles, salariés, collectivités publiques, institutions et entreprises privées, acteurs bancaires, associations, adhérents, mais également hôteliers, restaurateurs, commerçants, professionnels du tourisme ainsi que tous ceux qui ont à cœur le succès du Festival.

L’impact économique du Festival a été évalué et, pour un euro investi par celui-ci, ce sont 3 à 4 euros de retombées directes et indirectes qui sont générées, et cela depuis plus de 33 ans  

Des partenaires actifs qui soutiennent une ambition fort.

C’est aussi pourquoi l’État (MCC/DRAC Aquitaine), le Conseil régional d’Aquitaine et le Conseil départemental de la Dordogne sont des partenaires historiques du Festival, très engagés à ses côtés dans sa démarche d’aménagement culturel du territoire.

Le Festival reçoit également le soutien de fondations françaises et étrangères tels que Orange, Safran, France Télévisions, Crédit Agricole, Fondation Carigest, des sociétés de droit d’auteur (SPEDIDAM, ADAMI), des entreprises comme Suez Environnement, Safran, Klésia, Groupe BPCE, Caisse régionale du Crédit Agricole Charente-Périgord, Condat) et des médias ou des relais professionnels reconnus : Télérama, Radio-Classique, France Musique, le Groupe Sud-Ouest, France 3, Aqui !, radios locales, la FNAC.

 

Le Festival du Périgord Noir est membre de France Festivals, le réseau des festivals internationaux de musique en France, et s’appuie, depuis plusieurs années, sur des partenaires européens (label EFFE/Festivals européens de musique acquis en 2015).

La création d’un Fonds de dotation du Périgord Noir en 2014

Fort de cet engagement quotidien dans la durée, avec l’appui constant de ses parties prenantes, le Festival a souhaité prolonger cette dynamique portée par l’association fondatrice « Musique et Histoire en Montignacois », dont le nom même est révélateur d’un ancrage territorial assumé dès l’origine, en prenant l’initiative de la création d’un « Fonds de dotation du Périgord Noir ». Ce Fonds est né en juin 2014 autour de missions d’intérêt général : le soutien aux jeunes musiciens, la mise en œuvre d’actions de solidarité musicale, et ce dans une logique de valorisation patrimoniale.

Ce fonds a pour vocation de mobiliser, au service du développement du Festival, tous les acteurs convaincus que le rayonnement culturel est un facteur de compétitivité essentiel pour un territoire de renom.

Le Fonds de dotation du Périgord Noir a plusieurs missions ambitieuses :

  • apporter une aide aux jeunes musiciens à un moment essentiel dans leur carrière en les confrontant à de grands maîtres face à un public exigeant et en lien avec le Périgord  (bourses d’études supérieures à l’étranger, bourses de formation continue) ;
  • faire découvrir la réalité et la complexité de l’univers musical classique à un public venu de multiples horizons et lutter contre l’exclusion des codes de la musique classique en s’adressant spécifiquement à un public « empêché » ou « éloigné » des actions de diffusion musicale ;
  • favoriser le rayonnement de ces laboratoires décentralisés de l’enseignement artistique que sont les académies du Festival, en France comme à l’étranger.

Jean-Luc Soulé Président