Afficher les alertes

Soirée d’ouverture 11e festival du film documenterre « Désertification » de Yann Arthus-Bertrand et « Une oasis d’espoir »de Jean-Baptiste Pouchain

le vendredi 29 novembre
à 20h30
Lieu de l'événement :
Cinéma Le Vox
Place Bertran de Born
24290 Montignac


Le festival (café, brasserie)
11, rue de juillet
24290 Montignac

Le festival (café, brasserie)
11, rue de juillet
24290 Montignac











Le festival (café, brasserie)
11, rue de juillet
24290 Montignac

Le festival (café, brasserie)
11, rue de juillet
24290 Montignac









Soirée d'ouverture du 11e festival du film documenterre - inscriptions : 05.24.16.14.72

Soirée d’ouverture en présence du « parrain » du Festival : Chris REIJ Géographe,  membre principal du World Resources Institute à Washington, Spécialiste de la lutte contre la désertification et du reverdissement de l’Afrique.

  » Désertification «  de Yann Arthus-Bertrand
6’ – 2011 – Goog Planet

 » Une oasis d’espoir «  de Nicolas Van Ingen et Jean-Baptiste Pouchain
52 ‘ – 2018 – Ushuaïa TV

 » Une oasis d’espoir  »
de Nicolas Van Ingen et Jean-Baptiste Pouchain
52 ‘ – 2018 – Ushuaïa TV

Une oasis d’espoir raconte le destin mêlé de deux protagonistes : la vallée du fleuve Drâa, un ruban de palmeraie cultivé par les hommes et bordé par le désert aride du Maroc, et Tahar El-Ammari, fils d’anciens éleveurs et agriculteurs de la tribu des Aribs, dépositaires d’une culture nomade millénaire. Aux portes du Sahara marocain se noue un drame à deux visages : le Drâa et sa civilisation agricole, qui entretenaient autrefois plus de 1100 km de vallée fertile, disparaissent aujourd’hui près de M’Hamid, dernière ville avant les dunes, victimes en amont de la construction d’un barrage autant que de la désertification. Dans le même temps, à 35 km de M’Hamid, dans le désert, Tahar travaille d’arrache-pied à la réhabilitation de l’oasis de sa naissance : Ergsmar, le « Petit Paradis », abandonné lors de la sédentarisation des anciens nomades qui y faisaient étape à l’époque des caravanes.

Le Film a obtenu le Deauville Green Awards en 2018- Grand Prix du documentaire

DEBAT avec Nicolas VAN INGEN, réalisateur du film

Marc BIED-CHARRETON, membre du CSFD (Comité Scientifique Français contre la Désertification), Chercheur au Centre d’économie et d’éthique pour l’environnement et le développement, spécialiste des projets concernant la lutte contre la dégradation des terres et la désertification, auprès du Ministère des Affaires étrangères et de la Convention des Nations Unies.

La soirée se terminera par un buffet proposé par le chef Jean-Marc Delmond, du restaurant « Lescaleyrou « , dans la Maison Duchêne, à côté du cinéma.

 

Plus d’infos