Afficher les alertes

Les festivals

Cinq festivals font vivre Montignac durant l'année

Festival de Danses et Musiques du Monde « Cultures aux coeurs »

Organisé par l’Amicale Laïque du Montignaçois, le Festival de Danses et Musiques du Monde œuvre depuis 36 ans maintenant pour la mise en valeur des Arts et Traditions Populaires et pour la sauvegarde du patrimoine immatériel.

Chaque année, fin juillet, pendant une semaine, la ville de Montignac vit au rythme des chants, danses et traditions des pays sélectionnés.

Grâce aux 300 bénévoles, aux 100 adolescents du Festi’Jeunes et au public enthousiaste, c’est une semaine riche de rencontres, de dialogues, de découvertes et d’échanges pour tous ces artistes étrangers.

Cérémonies, galas, expositions d’art et d’artisanat du monde et beaucoup d’autres animations sont prévus sur la Terrasse de l’Amitié, à la Salle des Fêtes, à la Guinguette, mais aussi dans les rues avec la grande soirée « ville en fête » du vendredi soir.

L’édition 2016

Tahiti

Tahiti

Le 36e festival a eu lieu à Montignac entre le 25 et le 31 juillet 2016.

Les pays invités étaient : l‘Argentine, l’Australie, la Côte d’Ivoire, l’Espagne, La France, l’Iran, le Mexique, la Slovaquie, Tahiti, le Tatarstan et les USA.

Un stage de danse africaine, une soirée ville en fête où les groupes se répartissent dans toute la ville devenue piétonne pour l’occasion.

Le marché du monde installé, cette fois encore au centre ville.

Une guinguette qui est le poumon de toutes les soirées … et des soirées qui se prolongent tard dans la nuit avec la bodega et ses concerts de rock, pop, folk…

 

Coolbone de la Nouvelle-Orléans

Coolbone de la Nouvelle-Orléans

 

Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire

 

Réception des groupes en mairie

Réception des groupes en mairie

La soirée Accord(s) Majeur(s)

En 2015 pour la première fois le Festival de Folklore et le festival du Périgord Noir, les  deux festivals phare de Montignac proposaient une soirée commune intitulée Accord(s) Majeur(s). Pour la seconde fois donc cette soirée sous le signe « Jazz génération Spedidam » a proposé l’ensemble de cuivre « Coolbone » de la Nouvelle-Orléans dans un répertoire mêlant swing et jazz acoustique et la célèbre violoniste Aurore Voilque et son groupe dans un répertoire swing de chansons françaises  et de standards de Django Reinhard revisités ainsi que de la musique d’Europe de l’Est.

Un festival engagé

Le Festival Cultures aux cœurs a signé lors de son édition 2014, la Charte de la Fraternité, une initiative portée par la Ligue de l’enseignement, par laquelle il entend affirmer son opposition à toutes les discriminations considérant que les cultures, les sports et les arts, au-delà des émotions et des plaisirs qu’ils procurent, rapprochent les cœurs comme les esprits et contribuent au développement de la paix dans le monde.

Dans la sillage des Nations Unies, le festival prône le dialogue entre les civilisations, les cultures et les peuples, fondé sur le respect de valeurs partagées par tous. Sa mission est de contribuer à l’édification de la paix, et au dialogue interculturel par l’éducation et la culture.

 

Le festival du Périgord Noir

Une aventure solidaire au cœur d’un pays rural de forte tradition culturelle

Il y a un peu plus de 30 ans naissait, dans le sud-ouest de la France, l’aventure d’un Festival, au pays du Périgord Noir en Dordogne, sur le territoire de l’Aquitaine, aux confins des régions Limousin et Midi-Pyrénées. Elle est portée par deux associations, jouant un rôle actif dans le champ de l’économie sociale et solidaire au cœur d’une zone rurale éloignée des principaux centres de diffusion culturelle régionaux.

 

soiree-Toccata-Keyvan-Chemirani-(percussions)-Thomas-Dunford-(luth)-Eglise-d'Ajat

Edition 2016 – soiree-Toccata-Keyvan-Chemirani-(percussions)-Thomas-Dunford-(luth)-Eglise-d’Ajat

 

C’est dans ce cadre exceptionnel, dessiné par les méandres de la Vézère et de la Dordogne, que le Festival du Périgord Noir a imaginé de faire vivre un bouillonnement permanent d’initiatives culturelles et solidaires qui s’appuient, pendant l’année aussi bien qu’en période estivale, sur :

  • la venue de musiciens de renom dont certains ont fait leur début au Festival (les frères Renaud et Gautier Capuçon, le contreténor Philippe Jaroussky, le quatuor à cordes Modigliani, le pianiste Adam Laloum …) proposant le meilleur de leur art dans des lieux exceptionnels ;
  • la rencontre du public avec des maîtres réputés et de jeunes talents, tels le violoncelliste Martin Lovett du Quatuor Amadeus et la jeune génération du quatuor à cordes, le grand maître hongrois Tamás Vásáry et le quatuor tsigane Makó ;
  • les « master classes » de Michel Laplénie, Yvon Repérant et Simon Heyerick (issus des Arts Florissants), de Michel Bouvard et Francis Chapelet (organistes), données lors des représentations de l’Académie de musique ancienne du Périgord Noir et de la Semaine d’orgue de Sarlat axées vers la formation de jeunes musiciens professionnels ;
  • des projets solidaires montés avec des structures sociales en vue de sensibiliser des publics très divers (public handicapé, seniors en situation d’exclusion, enfants, jeunes des quartiers…) en s’appuyant, en particulier, sur un « Bus de l’Orgue » réalisé avec le soutien de la Fondation France Télévisions ;
  • la mise en valeur du patrimoine régional en proposant des moments uniques mêlant, en toute convivialité, la musique à la découverte des sites, la gastronomie et l’œnologie, la tenue de conférences de spécialistes, l’organisation d’expositions autour de l’orgue ou de l’art contemporain …

Ces actions rencontrent le succès grâce à la mobilisation et l’engagement de nombreuses parties prenantes : bénévoles, salariés, collectivités publiques, institutions et entreprises privées, acteurs bancaires, associations, adhérents, mais également hôteliers, restaurateurs, commerçants, professionnels du tourisme ainsi que tous ceux qui ont à cœur le succès du Festival. L’impact économique du Festival a été mesuré et, pour un euro investi par celui-ci, ce sont 4 à 5 euros de retombées directes et indirectes qui sont générées par ses activités.

L’équipe du festival et Académies du Périgord Noir

  • Jean-Luc Soulé Président
  • Véronique Iaciu Directrice artistique – 06 18 80 40 53/veronique.iacu@gmail.com
  • Dominique larmoyer Contact Presse – 06 89 83 59 29/dominique.larmoyer@free.fr
  • Florence Chavalier et Sylvie Dubois Secrétariat – 05 53 51 95 17/contact@festivalduperigordnoir.fr

Une programmation artistique inventive et renouvelée

 

Edition 2016 -Eglise de Saint-Léon sur Vézère

Edition 2016 -Eglise de Saint-Léon sur Vézère

 

Chaque été, d’août à septembre, le Festival du Périgord Noir (www.festivalduperigordnoir.fr) propose au public une palette colorée de concerts classiques ou de jazz de niveau européen, avec un répertoire original et des initiatives surprenantes.

Le Festival s’attache à mettre en lumière le talent de jeunes musiciens invités à se produire au sein de l’Académie de Musique Ancienne du Périgord Noir et de la Semaine d’Orgue de Sarlat.

Chaque saison est conçue autour d’un thème (Drôle de Dames en 2016) avec une quarantaine de concerts, de plein air ou d’intérieur, proposés dans près de 20 lieux différents, mêlant stars de la musique de chambre, lauréats de grands concours internationaux, jeunes talents baroqueux, grands noms européens du jazz.

L’Académie de musique ancienne du Périgord Noir à Saint-Amand-de-Coly

Lieu de formation professionnalisant pour de jeunes musiciens en début de carrière, et soutenue à ce titre par le Ministère de la Culture et de la Communication et les collectivités territoriales, l’Académie de musique ancienne du Périgord Noir est aujourd’hui devenue une référence pour nombre de jeunes européens qui se dédient à la musique ancienne. Ses productions autour de l’opéra et de l’oratorio baroques font référence dans le milieu professionnel.

 

Août 2016 – San Giovanni Battista de A. Stradella-Abbaye de Saint-Amand-de-Coly

 

La Semaine d’Orgue de Sarlat

L’idée de poursuivre le Festival, au moment de la rentrée de septembre, sous le vocable des « Vendanges du Festival », connaît depuis 2007 un vrai succès. Concerts, récitals et master classes se déroulent en de nombreux lieux de patrimoine lors d’une semaine très dense à Bordeaux, Sarlat, Montpon-Ménestérol (orgues de l’église et de l’auditorium San Francisco), Saint-Cyprien ou Périgueux. Des séances d’analyse des œuvres, des séances pratiques et publiques à la Cathédrale de Sarlat et à Bordeaux ainsi que des auditions de stagiaires et concerts des professeurs ponctuent cette académie au concept unique en France.

Le festival du conte en Périgord Noir le Lébérou

Le Lébérou est né à Montignac en 1995 à l’initiative de l’Amicale Laïque de Montignac et du CEPSM.

Le responsable culturel à la FOL à l’époque avait préssenti la mise en œuvre de ce festival de contes qui allait se déplacer d’Amicale en Amicale sur le secteur. Les écoles et les bibliothèques en ont tout de suite été partenaires.

Après quelques années de balbutiements, la manifestation allait prendre de l’essor, trouver son rythme et son public.

De 12 associations adhérentes, on passa bientôt à 15 puis à 18. La cinquantaine de spectateurs qui suivait chaque rendez-vous, devenait bientôt 100 puis 150 !… Aujourd’hui certaines soirées se déclinent à 250, voir davantage.

Au bout de 20 ans un véritable public s’est formé à l’art du conte et en redemande !

Nous aussi !

 

Contact & Réservation 06 85 13 91 15/09 64 26 50 35

contact@contesduleberou.com

 

Programme de l’édition 2016

 

Le festival fête ses 20 ans

29/10 – Cie les Arts Oseurs – Sarlat (partenariat Centre Culturel de Sarlat)

04/11 – Pierre Le Rouzot – Auriac du Périgord

05/11 – Bernadette Bidaude – La Chapelle Aubareil

11/11 – Kamel Guenoun, Michel et Adrien Galaret – Aubas

12/11 – Huile d’olive et beurre salé – Tamniès

18/11 – Jean Métégnier – Valojoulx

19/11 – Rémi Boiron et Sébastien Le Borgne – Pôle Inter. Préhistoire

25/11 – Daniel Chavaroche – Rouffignac

26/11 – Olivier De Robert – Meyrals

Festival du Film Documen’Terre

 

documenterre

Tous les ans au mois de Novembre l’association Cinétoile propose ce Festival qui se déroule pendant trois jours, dans le cadre national du « Mois du Documentaire ».

Des projections de films documentaires sont suivies de débats avec le public et des intervenants spécialisés : réalisateurs, scientifiques… 

Chaque année, un nouveau thème est choisi et un parrain est invité. Après « le Vent », « l’Eau », « le Feu », « la Terre », « L’Arbre et la Forêt », « Les Fleuves et Rivières », et  » Le Monde souterrain »

2016 : FESTIVAL DU FILM DOCUMENTERRE /8ème édition : « GLACE ET GLACIERS »

du 18 au 20 Novembre 2016

La « planète blanche », sous toutes ses formes,  est un monde impressionnant et spectaculaire.  Glaciers alpins, banquises, calottes polaires, mers, cascades et vallées de glace… ces géants de la nature sont les grands témoins des bouleversements climatiques et souffrent de la pollution qui favorise le réchauffement et augmente la fonte des glaces. Le Festival du film DocumenTerre s’attache à sensibiliser le spectateur à la beauté de ce monde exigeant, surprenant et fragile qui a besoin d’être protégé et préservé.

Programme complet de l’édition 2016

 

Vernissage le vendredi 17 novembre 2016 à 19H.

Une quinzaine d’artistes de la région, peintres, sculpteurs, photographes, présentent leurs œuvres sur le thème : « Glace et glaciers ».

Vendredi 18 novembre/ Cinéma Vox

. En journée : projection pour l ‘école élémentaire et le collège de Montignac

. 20h30 : soirée d’ouverture avec projection du film « La Glace et le ciel » de Luc Jacquet et en présence du « parrain» du Festival

 Samedi 19 novembre et Dimanche 20 novembre 

Tout au long de ces deux journées, projections de films, débats avec les réalisateurs et des intervenants spécialisés (glaciologues, climatologues, explorateurs…), Café-Lecture, Ciné P’tit Déj’…

Lieux : Cinéma Vox, Hôtel du Soleil d’Or, Prieuré

 

salle documenterre

Les rencontres photographiques CLIC CLAC

Depuis 6 ans, au printemps, des photographes professionnels et amateurs occupent l’espace public et les différents lieux d’exposition de la ville pour des expositions, des conférences et des débats.

La 5e édition qui a eu lieu entre le 30 avril et le 8 mai 2015 a offert un festival OFF avec des expositions dans les différents commerces de la ville.

Événement proposé et organisé par l’Atelier photo numérique de l’amicale laïque de Montignac.

L’édition 2017 aura lieu entre le 22 avril et le 1er mai.